Marilyne Maillot

– Chanteuse : Autodidacte en chant, je commence à faire des concerts avec un répertoire de reprises de chanson française sur les scènes aixoises et marseillaises (13).

– Auteure : Au fil des rencontres et des collaborations artistiques, le répertoire de compositions de Vénus en Mars s’est créé (2014) , à évolué , il s’est enrichi et mes envies musicales se sont affinées.

D’octobre 2016 à juin 2018 , je décide de me consacrer à temps plein à mon projet en intégrant l’Institut Musical de Formation Professionnelle (I.M.F.P) de Salon de Provence (13). Pendant 2 années, j’ai travaillé sur des nouveaux arrangements Pop électro.

– Compositrice : Jusqu’ici, j’écrivais les textes et mes accompagnateurs arrangeaient la musique composée par Émilie Marsh.

A présent, je compose moi-même les nouvelles chansons et collabore pour les arrangements avec Marc Seiller, musicien et ingénieur du son pour la sortie de mon premier album aux accents POP ÉLECTRO !
Je suis maintenant seule sur scène avec mon synthétiseur micro-Korg et mon ordinateur.

« Synthétiser signifie créer quelque chose de nouveau, souvent en le combinant à partir de pièces existantes. On peut donc penser à un synthétiseur comme un gadget électronique qui fait de nouveaux sons en reconstituant les « vieux» – ».

J’aime cette définition, c’est ma musique !Les années 80 version 2019 ! Mes influences – de Gainsbourg à Christine and the Queens, de Zazie à Stromae, de Souchon à -M-, de Michel Berger à Juliette Armanet ….

De la chanson française à la French-Pop Électro !

Marilyne Maillot – alias Marilyne’M

Présentation du projet artistique :

Parce que je suis Ombre et Lumière – Douce et Puissante – Féminin et Masculin
Je  chante mes désirs, l’ambivalence de mes sentiments,  les doutes qui en découlent,la dépendance qui en résulte.
Je me livre coquine et mutine en JE de mots, sur mes relations.
Mes textes soufflent l’empreinte des rencontres,
Ma voix exprime mon désir,
Ma musique incarne mes passions.

Facebook I  Site Web I Instagram : Vénus en Mars