En 2013, en PACA, le secteur culturel représentait 14% des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).
Un emploi culturel sur 10 en France se trouve en PACA.
79,8% des employeurs du spectacle vivant en PACA relèvent de l’ESS.

Référence CRESS PACA, décembre 2013 – Retrouvez l’Etude complète PACA et par département ICI.

Le secteur artistique et culturel est un lieu d’investissement fort de l’ESS.

Pourtant, de par:
1- la diversité de nos actions,
2- notre dispersion sur les territoires,  et
3- le manque de regroupements fédératifs,
les initiatives porteuses d’une autre économie de l’Art et de la Culture ont du mal à se rendre visibles, à se faire entendre de manière collective, de façon à être prises en compte dans les politiques dédiées à l’ESS.

Du fait de leurs spécificités, nombre de lieux, compagnies, projets artistiques et culturels portent des valeurs, des missions et un modèle économique proches du secteur de l’économie sociale et solidaire. Mais parce qu’on connait mal l’« ESS », et aussi parce que l’urgence empêche de prendre le temps du recul nécessaire, les liens avec l’ESS, comme les outils de valorisation de l’ESS qui peuvent servir les projets culturels, restent ignorés ou mal identifiés par les acteurs de l’Art et de la Culture, et les partenariats sont rares…

Pourtant, l’ESS est une piste féconde pour faire valoir autrement les activités sociales, artistiques et culturelles, et les acteurs de l’ESS peuvent être de véritables partenaires territoriaux. La question de l’utilité sociale est aujourd’hui sur toutes les lèvres… On pourrait d’ailleurs aussi bien parler de « gain sociétal », d’« utilité collective »… la désignation est déjà un élément de débat. Quoi qu’il en soit, elle est fondamentale puisque directement liée à des enjeux sociétaux : de légitimité, de service public, d’intérêt général (notamment celle des « services sociaux d’intérêt général » [SSIG])…

Le principal problème tient à ce que, souvent, l’« utilité sociale » est décidée par les institutions qui financent, soucieuses de conserver un rôle régulateur, faisant que les  acteurs culturels sont parfois frileux à utiliser cette notion. Pourtant, l’utilité sociale peut être un formidable outil de valorisation de la Culture et de l’Art – notamment contre les logiques d’évaluation quantitatives de la LOLF et de la MAP (ex RGPP) 

C’est pourquoi il est nécessaire de se réapproprier cette notion, pour participer à l’élaboration de ses contenus, et ainsi amener les Institutions à passer du « faire faire » au « faire ensemble ».

Les acteurs régionaux de la Culture, qu’ils soient festivals ou compagnies de danse, de théâtre, ou de cirque, ont un impact fort sur le territoire. Ces manifestations sont à la fois sources de cohésion sociale et d’activités économiques locales.

L’économie solidaire se caractérise d’abord et avant tout par une façon d’entreprendre avec les autres, d’échanger des savoir-faire, de mutualiser des compétences ou des outils, de rassembler des ressources citoyennes autour de projets émanant de besoins et d’initiatives de citoyen.ne.s.

Éclosion 13, signataire de la Charte des Acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire en PACA  met l’entraide mutuelle et la réciprocité au cœur de son action, comme d’autres entrepreneurs voulant contribuer à un développement solidaire. (CHARTE_ESS_APEAS)

C’est la raison d’être de ce site web : mettre à la disposition de ceux et celles qui font vivre la scène artistique nos connaissance, nos compétences, notre réseau.

N’hésitez pas à entrer en contact avec nous pour toute question sur un projet à venir ou en cours, des questions administratives liées à votre statut d’intermittent-e, etc… : contact@eclosion13.fr

 

  • Un partenaire privilégié qui travaille à la fois dans le champ culturel et celui de l’ESS, une AMAP culturelle: Amacca
  • Pour plus d’infos sur l’ESS, rendez-vous sur la page dédiée ICI